L’ecologie dans la campagne des municipales

Le point de vue de l’association les Verts de Meylan.

Ce numéro, qui rappelle l’histoire de l’écologie à Meylan, présente les actions menées et les orientations qui nous tiennent à coeur pour les six années à venir. 

L’écologie a une histoire … Dans sa définition première, le mot « ECOLOGIE » désigne  » la science qui étudie les êtres vivants dans leurs milieux en tenant compte de leurs interactions ». Il a ensuite pris le sens de doctrine visant à réduire l’impact négatif de l’homme sur son environnement ainsi que de courant politique défendant cette doctrine. Dès les années 70, les écologistes se sont donnés pour objectif la protection des écosystèmes, de la biodiversité, de la planète, ainsi que la recherche de plus d’égalité, entre hommes et femmes, entre les peuples…, plus de démocratie, pour que nos sociétés puissent vivre.
Le réchauffement climatique, l’extinction de nombreuses espèces, la surexploitation des ressources naturelles, confirment le diagnostic
et la nécessité vitale de l’action écologique.


à Meylan aussi !

Dans la continuité de François Gillet, écologiste avant l’heure, les écologistes, oeuvrent avec patience et détermination à Meylan. Ils ont
contribué à l’élaboration de notre ville en « Ville Nature » dont nous sommes tous fiers.

…. Lire la suite en téléchargeant le PDF en bas de la page.

Urbanisme: Les commissaires enquêteurs ont rendu leur avis sur enquête publique du PLUi



Pour Meylan, les commissaires enquêteurs ont émis une réserve sur le Plan local d’urbanisme intercommunal ( PLUi) qui devrait rentrer en application à Meylan à la fin du mois de janvier : la zone à urbaniser (classée AU) du bas Charlaix en bas du Monarié qui était classée en zone économique bien qu’inondable, doit être classée en zone naturelle N non constructible. S’agissant d’une « réserve » cette décision s’impose. Les Verts de Meylan et Meydia avaient soulevé ce point qui concerne une zone humide avec corridor écologique.


D’autres recommandations très intéressantes ont été formulées : elles concernent globalement la concertation, la densification plus en douceur pour les secteurs pavillonnaires, la mise en place de transitions raisonnables en matières de parking (la proposition de ne pas rendre obligatoires les parkings pour le logement social dans les zones bien desservies par les transports en commun fait couler beaucoup d’encre !) et la recommandation de mieux repartir la construction de logements : ne pas tout concentrer dans le bas Meylan, densifier un peu « le bas du Haut-Meylan »… mais ces propositions n’étant pas obligatoires, les futurs élus auront la responsabilité de les suivre ou non.
Quoiqu’il en soit, le travail des élus d’opposition (dont AIMeylan ) et des associations membres de la commission extra – municipale a permis des avancées : en l’absence d’orientations d’aménagement communales, le maire de Meylan a fini par accepter de proposer au Conseil une délibération qui permette de surseoir à la vente de parcelles communales privées à des promoteurs tant que le travail de réflexion d’ensemble ne serait pas abouti. Ceci pour éviter que poussent ça et là des immeubles sans réelle cohérence d’ensemble, ni aménagement urbain (absence de chemins pietons, petits parcs et espaces de jeux pour enfants , local de réunion lorsque le nombre de construction est important etc…).
De même, les 48 propositions environnementales que j’ai fait parvenir aux élus de Meylan et de la Métropole ont, semblent – il aux dires du responsable en charge de la rédaction du PLUi à la Métropole « fortement contribué à l’écriture de l’OAP Paysage (Orientation d’Aménagement et de Programmation »paysage »).

[PLUS d’informations sur le site de Marie Odile Novelli, conseillère municipale écologiste du groupe AIMeylan : http://www.monovelli.net/spip.php?article1489]

voir aussi l’ article sur ce site : http://vertsdemeylan.xyz/index.php/2019/05/03/enquete-publique-sur-le-plan-local-durbanisme-intercommunal-plui-cest-maintenant/    

COMMUNIQUE des Verts de Meylan sur le «BHNS» 29 octobre 2019

Les Verts de Meylan invitent les habitants à s’exprimer sur le tracé du BHNS (C1+) d’ici le 31 Octobre sur le site de la Métro.

Pour améliorer les déplacements et la qualité de vie des Habitants, Les Verts de Meylan soutiennent un projet de BHNS -Trolley (Bus à Haut Niveau de Service)

  • avec ouverture des portes automatiques pour favoriser l’accès rapide des personnes à mobilité réduite,
  • intégrant de petits parkings relai ,
  • en correspondance directe avec le tram B au pont du Charmeyran,
  • desservant correctement Montbonnot y compris une partie de week end, [un bus sur deux venant de Mont bonnot en période de pointe soit toutes les 4 mns, est une solution qui garantit aux Meylanais de ne pas être pénalisés par des bus qui arriveraient pleins],
  • desservant l’arrêt du Bret aux Buclos,(variante 4) et maintenant l’arrêt Mairie/ Grand Pré. en circulation partagée sur les portions Buclos et Béalières.

Ils soulignent que les restrictions de circulation envisagées ne doivent pas entrainer une aggravation des circulations et pollutions de l’air sur d’autres routes ou avenues : Verdun-Sept Laux, Taillefer, Chamechaude, Vieux Chène, RD11.
-il convient donc d’abord « d’apaiser » les circulations sur entrées et sorties d’autoroute et voies rapides citées.améliorer la ligne 6020 en fréquence, amplitude, stations…,créer ou renforcer un Bus rapide en site propre sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute transformée en voirie urbaine.

Ils rappellent que l’extension à Montbonnot Inovallée ne traitera pas les problèmes du Grésivaudan . Il faut donc apporter des solutions spécifiques dans le haut et le bas de la vallée du Grésivaudan : 

  • améliorer la ligne 6020 en fréquence, amplitude, stations…,
  • créer ou renforcer un Bus rapide en site propre sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute transformée en voirie urbaine.
  • Le BHNS devra emprunter une partie du RD11 qui sera sur cette portion en circulation mixte BHNS /voitures. La RD11 devra rester sur 2 voies même dans cette portion, compte tenu des contraintes environne-mentales.
  • Jean – Claude DEFRENNE, Président,
  • Marie- Odile NOVELLI, conseillère municipale écologiste de AIMeylan
http://vertsdemeylan.xyz/wp-admin/

M



Pesticides : rassemblement « coquelicots » vendredi 6/9/19 à 18 h 30 devant la mairie de Meylan.

Un enjeu citoyen, face à des décisions publiques & européennes molles. Les pesticides tueurs d’abeilles et de biodiversité sont aussi de sérieux perturbateurs endocriniens. La liste de ces derniers est longue, et ils sont tous à combattre…

A L’heure où Santé publique France alerte sur la présence de ces polluants du quotidien dans l’organisme des Français Bisphénols, phtalates, parabens, éthers de glycol, retardateurs de flamme bromés, composés perfluorés (PFC), « qui sont souvent des perturbateurs endocriniens ou des cancérigènes, avérés ou suspectés », et où malheureusement la commission européenne est beaucoup trop laxiste, c’est «  la mobilisation des citoyens, des villes et des territoires qui doit prendre le relais dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens » comme le dit la secrétaire d’Etat Brune Poirson elle même.
Les villes peuvent courageusement prendre des arrêtés municipaux pour interdire l’usage des pesticides dans certains périmètres, quitte à assumer des contentieux. Elles peuvent signer la charte d’engagement vers « Zéro pesticides dans nos villes et nos villages ». Elles peuvent aussi et surtout engager dès aujourd’hui des actions pédagogiques municipales, sur les pesticides, et les perturbateurs endocriniens. C’est ce que demandent les Verts de Meylan.

Jean Claude DEFRESNNE Président, Marc NOUVELLON, Vice Président, Marie Odile NOVELLI, Conseillère municipale écologiste de AIMeylan