Pesticides : rassemblement « nous voulons des coquelicots »

Comme tous premiers vendredis du mois, vendredi Les Verts de Meylan premiers vendredis relaient l’appel d’Ecologie et Citoyenneté 
rdv devant la mairie vendredi 6 Decembre à 18h30:

Rassemblement le 6 DECEMBRE 18 h30


Deux informations journalistiques ce jour :

  1. le DL Le tribunal administratif de Grenoble, saisi par France nature environnement (ex- Frapna), enjoint l’État à mieux protéger des pesticides les points d’eau de l’Isère et de la Haute-Savoie.
    « Une victoire ». C’est comme cela qu’Éric Feraille, responsable régional de France nature
    environnement, voit la décision du tribunal administratif de Grenoble, qui a annulé l’arrêté du 3 juillet 2017 du préfet de l’Isère et de celui de la Haute-Savoie, enjoignant ces derniers à revoir leur copie sur la question du périmètre de protection des points d’eau dans ces
    départements vis-à-vis des pesticides (fixé à 5 mètres). Pour France nature environnement,
    la notion de points d’eau a été minimisée.
    • Un recensement incomplet des points d’eau

————2) Extrait du journal le monde de ce jour

« Et si l’utilisation d’herbicides impliquait, à terme, une plus grande utilisation d’herbicide ? « C’est ce qu’a conclu l’Agence française de sécurité sanitaire (Anses). Les variétés de végétaux agricoles rendues tolérantes à un herbicide font courir le risque d’un développement de
résistances des mauvaises herbes et, donc, d’augmentation de l’utilisation de phytosanitaires, a averti l’Anses, jeudi 28 novembre…. L’agence s’est intéressée aux variétés de plantes rendues tolérantes à un herbicide par des techniques conventionnelles ou génétiques, alias
« VRTH ». Utiliser des VRTH permet par exemple à un agriculteur de se débarrasser des mauvaises herbes en traitant son champ de colza résistant avec un herbicide, sans tuer le colza.

« Après analyse des pratiques culturales, l’Anses confirme des risques de développement de résistances des adventices (les plantes nuisibles à la production) aux herbicides et in fine d’augmentation de l’utilisation d’herbicides, déjà mis en avant dans le rapport d’expertise collective INRA-CNRS de 2011 », indique l’agence dans son avis.

.;L’Agence pointe également « l’absence de traçabilité de l’utilisation de ces semences faisant obstacle à l’évaluation de leurs impacts sur les plans agronomique et sanitaire ». Elle recommande donc de mettre en
place « un dispositif de suivi afin de surveiller les éventuels effets indésirables liés aux VRTH »
Les variétés de végétaux devenues tolérantes à un herbicide… à cause de ce même herbicide (Le Monde)

Enjeux: Qualité de Vie pour tous

Sans rentrer dans des considérations planétaires Nord Sud – auxquelles nous sommes sensibles si nous voulons nous donner les chances d’un developpement soutenable- , disons succintement que :

Pour nombre d’habitants de l’agglomération grenobloise, cela consisterait à pouvoir béneficier des avantages des villes ( au plan culturel, économique sociale etc..) tout en ayant un accès  facile à la Nature. A Grenoble, les montagnes s’offrent  à la vue et la nature n’est jamais bien loin. En profiter exige cependant d’avoir les moyens, dans tous les sens du terme,  de se déplacer.

A Meylan, ville traditionnellement choisie pour son cadre, c’est l’urbanisation amorcée ces dernières années essentiellement dans le « Bas Meylan » ( incluant l’avenue de Verdun), qui, fortement contestée par les habitants, a reposé la question de la qualité de vie et permet de préciser ce que , pour les Meylanais, n’est pas la qualité de vie, et ce qu’ils refusent.

Densification, constructions au bord des grandes voiries à fleur de bitume, coupes sombres dans les haies arborées, et constructions sans commodités ( LCR, lieux de rencontres, espaces verts et jeux pour enfants…) dont les meylanais n’ont guère été privés dans le passé, marquent une régression à l’heure où il est question de renaturer les villes. La ville de Meylan avait « inventé » la construction de logements sociaux conviviaux , participatifs, au milieu de la nature, ( quartiers Bealières, Buclos..) et le respect des Trames Vertes et bleues: ruisseaux, noues, végetation naturelle…

Aujourd’hui la forme urbaine, l’architecture récente, banalisée, est la même quel que soit le quartier. Alors que Meylan comporte encore d’anciennes ferme et des hameaux qu’il serait facile de continuer à mettre en valeur, ainsi que des vues sur les grands paysages montagnard et agricoles ( Plaine et Lac de la Taillat…).

La densité de certaines réalisations dans Inovallée, lieu de renouvellement urbain majeur, qui fut un modèle de  zone « verte », s’effectue à la parcelle sans plan d’ensemble, selon une densité par ailleurs supérieure aux «prescription du SCOT ».

Comme les tentatives d’amendements qualitatifs du PLU en 2012 et 2014 (par la minorité ) sont  restées vaines, le nombre de constructions prévus au SCOT et au PLH rend désormais « périlleux » la poursuite des objectifs engagés.  Le PLU de 2012 en est essentiellement responsable, mais il convient de corriger ses aspects négatifs dans le PLUI (Plan local d’urbanisme intercommunal) en construction, qui marque une forme de progrès, mais doit en partie être rectifié ou précisé (Il en est question dans ce site). Pas surprenant dans ces conditions que les Meylanais se soient assez massivement exprimés lors de  l’enqête publique.

LES ENJEUX QUALITATIFS SONT LIES A L’URBANISME ET A L’ ENVIRONNEMENT, AUX « TRAMES VERTES ET BLEUES » HAIES, RUISSEAUX, ARBRES, MAIS PAS UNIQUEMENT : ILS SONT AUSSI LIÉS A LA PRÉSENCE DE LIEUX DE BIEN ÊTRE, ET DE CONVIVIALITÉ . IL ESSENTIEL DE FAVORISER LA RENCONTRE, LES ECHANGES DE TOUTES SORTES, ET LES DEPLACEMENTS « DOUX » (À PIED, A VELO ..) A L ÉCOLE ET A LA BIBLIOTHEQUE, AUX PETIS COMMERCES…) , CE QUI SUPPOSE QUE L’ON NE SOIT PAS L’OEIL RIVÉ SUR SA VOITURE.
C’EST À CELA QUE NOUS VOULONS TRAVAILLER !

En savoir plus: voir notamment la catégorie publications (environnement) et la catégorie urbanismeS

Conseil Municipal

Un( e) ou deux élu(e)s écologistes selon les période siègent dans le groupe d’opposition AIMeylan qui est le réseau des élus de Gauche, Ecologistes et Centristes à Meylan .

http://aimeylan.fr/

http://vertsdemeylan.xyz/index.php/conseil-municipal

Conseil Municipal du 28 Avril 2019

Voir les questions posées par AIMeylan sur le site AIMeylan.fr

Question sur la gestion du patrimoine arboré

Posted on 12/04/2019 by Philippe Cardin 

Question de Madame Marie-Odile NOVELLI :
QUESTION CONCERNANT LA POLITIQUE COMMUNALE DE GESTION DU PATRIMOINE ARBORÉ DE MEYLAN.


Monsieur le Maire,
Le mode de gestion des arbres, arbustes et haies à Meylan ainsi que leur techniques d’élagage
continuent de poser question à de nombreux Meylanais qui s’étonnent de voir des arbres tronçonnés dans les espaces publics , sans explication. Par ailleurs, le nombre d’arbres abattus à l’occasion des programmes immobiliers et des projets urbains est important sans que les mesures compensatoires ne soient visibles, alors que dans le projet de PLUi , Meylan est catégorisée « ville parc » .
Question
– Quelle est la politique communale de gestion du patrimoine arboré de Meylan ( arbres, arbustes, haies) ?
Plus particulièrement :
– Quel est le suivi des arbres ? Tenez vous un décompte des arbres existants, et des arbres supprimés ?
– Quel est le budget annuel affecté à la gestion patrimoine arboré de Meylan ( arbres, arbustes, haies) ?
– Prévoyez vous un budget arbre pour chaque projet d’urbanisation communal, et l’exigez vous chez les promoteurs privés ?
– Quelle est la politique de développement durable choisie, et le cadre qualitatif appliqué (il existe par exemple une charte de l’arbre) , et ce cadre est il partagée par les différents intervenants
communaux ?

Réponse de Madame Catherine LECOEUR :
Madame la conseillère, vous avez posé une question relative à la politique de gestion du patrimoine
arboré de notre commune.
En introduction, je souhaite tout d’abord souligner que, depuis quelques années, nous sommes confrontés à des événements climatiques intenses et soudains : vent, sécheresse, neige lourde, etc …
Ceux-ci mettent à mal le patrimoine arboré.
Ces phénomènes sont amplifiés par l’apparition de nombreuses maladies et parasites sur les arbres et arbustes, et notamment la chalarose du frêne, le tigre du platane, la pyrale du buis….
Par ailleurs, il faut être conscient que le patrimoine arboré de Meylan est vieillissant.
C’est pourquoi depuis deux ans la Ville appelle un budget spécifique en investissement dans le but de planter de nouveaux arbres afin de renouveler ce patrimoine. A l’occasion du vote du budget primitif
2019, une enveloppe de 10 000 € a ainsi été attribuée au pôle EDD à cet effet.
Concernant le suivi, les services de la Ville réalisent effectivement un inventaire du patrimoine arboré.
Depuis 10 ans une base de données est en place, maintenant sur SIG.
Il recense environ 5 000 arbres spécifiques, avec l’âge, l’essence, l’emplacement, l’intérêt, etc … Il est mis régulièrement à jour, en fonction des remontées d’informations.
L’entretien de ce patrimoine est partagé entre plusieurs intervenants.
12 Tout d’abord la Ville bien évidemment, selon 2 axes :
– Le Pôle Environnement et Développement Durable, avec, dans le cadre d’un marché public, 40 000 € par an consacrés pour l’entretien du patrimoine arboré. Une entreprise intervient selon
un calendrier et un planning sur demande du pôle EDD.
– Le Centre technique effectue, d’autre part, des interventions à la demande du pôle EDD, et sur des opérations courantes.
Le second intervenant est Grenoble-Alpes Métropole, puisqu’environ 800 arbres lui ont été transférés. La Métropole assure la gestion de ce patrimoine, tout en faisant des comptes rendus à la commune.
En matière d’urbanisme le pôle EDD et le service urbanisme veillent au respect des arbres et des haies.
Des constats d’infractions sont effectués régulièrement.
Un effort important a été fait lors de la procédure d’élaboration du PLUi, puisque le nombre de sujets protégés est passé de 1526 à 2164 entre le PLU et le PLUI, soit une progression de près de 42 %.
Enfin, vous souhaitez connaître nos principes de gestion.
Le pôle EDD, en collaboration avec le service espaces extérieurs, est en pleine redéfinition du plan de gestion différenciée sur l’ensemble de la commune.
Ce plan permettra de redéfinir les principes de gestion en fonction des classes d’entretien et des catégories de végétaux.
Le but est de conserver le caractère de ville nature, de s’adapter aux bouleversements climatiques et d’assurer un entretien plus efficace. Posted in Non classé

Conseils municipaux : archives

[ Ces archives sont des textes issus du site personnel de l’élue municipale écologiste du groupe AIMeylan (membre des vertsdemeylan). En effet, le site Les Verts de Meylan-asso. a été victime d’une destruction en 2018. Ces textes sont cependant des copies fidèles des textes publiés antérieurement -réalisées en même temps sur les deux sites- Reste que le recensement ne sera pas exhaustif et nous le regrettons].

voir aussi le site aimeylan.fr

Retour sur le Conseil Municipal de septembre 2018 : urbanisme

http://vertsregion.org/spip.php?article1464

Urbanisme, déplacements : Débat sur le PAAD et le PDU métropolitains –Mardi 26 juin 2018

http://vertsregion.org/spip.php?article1462 : Les « minorités » ont animé le Conseil

  Urbanisme : (in)action de la Ville en question 25 Mars 2018 : question écrite pour le Conseil Municipal http://vertsregion.org/spip.php?article1454

Echos du Conseil Municipal du 4 Décembre, et de celui du 18 Décembre 2017 :

Que dire de ce Conseil du 4 Decembre dernier ?
Qu’ un cordon sanitaire nous sépare désormais de la « plèbe » , afin d’eviterun melange population /élus ?…http://vertsregion.org/spip.php?article1448


31 Octobre 2017 : Conseil Municipal de Meylan, élection du maire : entre résignation et dérision…Sortons de l’impasse ! http://vertsregion.org/spip.php?article1442

Il n’y a plus de majorité au Conseil Municipal de Meylan depuis Mars 2017, date à laquelle le Maire Damien Guiguet (UDI), remplaçant de Marie Christine Tardy (LR, condamnée), a été mis en minorité par 13 élus de son ancienne majorité qui n’ont pas voté le budget.

Conseil du 13 Fevrier 2017 : urbanisme, finances .. Etre élus d’opposition (nous préfèrerions de la minorité) n’est pas un long fleuve tranquille : tous bénévoles, nous travaillons pourtant à la vie communale, mais en vain le plus souvent. Nous éprouvons régulièrement les limites de la démocratie à la française..http://vertsregion.org/spip.php?article1420

Conseil du 14 Novembre 2016, Urbanisme: le PADD:Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable de la récente Métropole Grenobloise (49 communes), largement alimenté par la minorité municipale, a mobilisé la soirée.http://vertsregion.org/spip.php?article1411h

Démission de MC Tardy et Election de D. Guiguet à Meylan :27 Sept. 2015 

« Les meylanais perdent le Maire qu’ils s’étaient choisi » a dit Ph.Cardin au nom d’ AIMeylan au cours de cette séance consacrée essentiellement aux discours autour de la démission et de l’élection du maire (voir le DL) http://vertsregion.org/spip.php?article1372


URBANISME, DEPLACEMENTS : NE RATONS PAS LES ENQUETES PUBLIQUES

Deux pages essentielles à la vie de tous les Meylanais, sont en train de s’écrire :
l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal et celle du Plan de Déplacements Urbains. L’objet de cette publication commune aux deux associations MeyDIA – et Verts de Meylan est de voir plus clair dans les réalisations récentes et ce que devient notre ville, en faisant la part des responsabilités politiques engagées. Nous aborderons d’abord la situation globalement et politiquement, avant d’approfondir l’urbanisme puis les déplacements à Meylan.

http://www.meydia.org/index.php/articles/10-enquetes-publiques-pdu-et-plui
:


URBANISME : ACTUALITÉS VERTES 2018-2019

PLUI (Plan local d’urbanisme intercommunal) : Soyons prêts pour l’enquête publique du printemps 2019 !
Lire le Numero spécial réalisé par les Verts de Meylan et Meydia

Enquete publique 2019 sur le PLUi agglomeration



LIRE AUSSI CI DESSOUS LE NUMERO 15 ( JANVIER 2018) D’ACTUALITÉS VERTES, CONSACRE AU PLUI, URBANISME , ENVIRONNEMENT, TRAMES VERTES ET BLEUES. ..

Archives d’actualités Vertes

Actualités vertes n°14 ( Novembre 2016 ) – qui traite notamment du cadre de vie malmené, d’un premier zoom sur La région Auvergne Rhone Alpes et l’action de son Président L Wauquiez- est à retrouver ici : http://www.monovelli.net/spip.php?article1413

Conseil municipal

Un(e) élu(e) municipal(e) écologiste -deux suivant les périodes- , membre de l’association Les Verts de Meylan, contribue au groupe AIMeylan, qui est le Réseau des élus de gauche, écologistes et centristes à Meylan .

En savoir plus :

http://aimeylan.fr/ 
http://www.monovelli.net/spip.php?rubrique33

Question sur la gestion du patrimoine arboré

Posted on 12/04/2019 by Philippe Cardinsur le site AIMeylan.fr

Question de Madame Marie-Odile NOVELLI :
QUESTION CONCERNANT LA POLITIQUE COMMUNALE DE GESTION DU PATRIMOINE ARBORÉ DE MEYLAN
Monsieur le Maire,
Le mode de gestion des arbres, arbustes et haies à Meylan ainsi que leur techniques d’élagage continuent de poser question à de nombreux Meylanais qui s’étonnent de voir des arbres tronçonnés
dans les espaces publics , sans explication. Par ailleurs, le nombre d’arbres abattus à l’occasion des programmes immobiliers et des projets urbains est important sans que les mesures compensatoires ne soient visibles, alors que dans le projet de PLUi , Meylan est catégorisée « ville parc » .
Question
– Quelle est la politique communale de gestion du patrimoine arboré de Meylan ( arbres, arbustes, haies) ?
Plus particulièrement :
– Quel est le suivi des arbres ? Tenez vous un décompte des arbres existants, et des arbres supprimés ?
– Quel est le budget annuel affecté à la gestion patrimoine arboré de Meylan ( arbres, arbustes, haies) ?
– Prévoyez vous un budget arbre pour chaque projet d’urbanisation communal, et l’exigez vous chez les promoteurs privés ?
– Quelle est la politique de développement durable choisie, et le cadre qualitatif appliqué (il existe par exemple une charte de l’arbre) , et ce cadre est il partagée par les différents intervenants
communaux ?

 confrontés à des événements climatiques intenses et soudains : vent, sécheresse, neige lourde, etc …
Ceux-ci mettent à mal le patrimoine arboré.
Ces phénomènes sont amplifiés par l’apparition de nombreuses maladies et parasites sur les arbres et  arbustes, et notamment la chalarose du frêne, le tigre du platane, la pyrale du buis….
Par ailleurs, il faut être conscient que le patrimoine arboré de Meylan est vieillissant.
C’est pourquoi depuis deux ans la Ville appelle un budget spécifique en investissement dans le but de planter de nouveaux arbres afin de renouveler ce patrimoine. A l’occasion du vote du budget primitif
2019, une enveloppe de 10 000 € a ainsi été attribuée au pôle EDD à cet effet.
Concernant le suivi, les services de la Ville réalisent effectivement un inventaire du patrimoine arboré.
Depuis 10 ans une base de données est en place, maintenant sur SIG.
Il recense environ 5 000 arbres spécifiques, avec l’âge, l’essence, l’emplacement, l’intérêt, etc … Il est mis régulièrement à jour, en fonction des remontées d’informations.
L’entretien de ce patrimoine est partagé entre plusieurs intervenants.
12
Tout d’abord la Ville bien évidemment, selon 2 axes :
– Le Pôle Environnement et Développement Durable, avec, dans le cadre d’un marché public, 40 000 € par an consacrés pour l’entretien du patrimoine arboré. Une entreprise intervient selon
un calendrier et un planning sur demande du pôle EDD.
– Le Centre technique effectue, d’autre part, des interventions à la demande du pôle EDD, et sur des opérations courantes.
Le second intervenant est Grenoble-Alpes Métropole, puisqu’environ 800 arbres lui ont été transférés. La Métropole assure la gestion de ce patrimoine, tout en faisant des comptes rendus à la commune.
En matière d’urbanisme le pôle EDD et le service urbanisme veillent au respect des arbres et des haies.
Des constats d’infractions sont effectués régulièrement.
Un effort important a été fait lors de la procédure d’élaboration du PLUi, puisque le nombre de sujets protégés est passé de 1526 à 2164 entre le PLU et le PLUI, soit une progression de près de 42 %.
Enfin, vous souhaitez connaître nos principes de gestion.
Le pôle EDD, en collaboration avec le service espaces extérieurs, est en pleine redéfinition du plan de gestion différenciée sur l’ensemble de la commune.
Ce plan permettra de redéfinir les principes de gestion en fonction des classes d’entretien et des catégories de végétaux.
Le but est de conserver le caractère de ville nature, de s’adapter aux bouleversements climatiques et d’assurer un entretien plus efficace. Posted in Non classé

Voici Compte rendu synthetique du Conseil Municipal de Décembre 2018 , qui traite du projet de Plan d’urbanisme intercommunal (PLUi)

ENQUETES PUBLIQUES DEPLACEMENTS URBAINS ( PDU) ET PLUI (plan d’urbanisme)


Notre publication commune Meydia- Verts de Meylan de Septembre 2018 : ICI   

ENQUETES PUBLIQUES DEPLACEMENTS URBAINS ( PDU) ET PLUI (PLAN LOCAL D’URBANISME INTERCOMMUNAL) : L’AVIS DE MEYDIA ET DES VDM (VERTS DE MEYLAN)

L’AVIS MEYDIA ET VERTS DE MEYLAN SUR L’ ENQUETE PUBLIQUE DEPLACEMENTS DE SEPT.OCT 2018 ET L’ENQUETE A VENIR SUR LE PLUI 2019

/http://www.meydia.org/index.php/articles/10-enquetes-publiques-pdu-et-plui