Échos du conseil municipal du 16 Décembre 2019

Le budget 2020 a été adopté de justesse : le groupe du maire J-P Blanc a voté pour, le groupe de J-C Peyrin s’est partagé entre abstention et vote contre, les autres groupes dont AIMeylan se sont prononcés contre.

Le débat a porté essentiellement sur deux sujets :
■ Le premier sur l’absence d’investissements pour entretenir le patrimoine meylanais, aujourd’hui « dans un état déplorable », selon les propos même du maire. Après avoir gouverné la commune durant 18 années d’affilée, la municipalité de droite UMP puis LR s’aperçoit soudain que le patrimoine qu’elle n’a pas entretenu est en mauvais état. Cette inaction, préjudiciable aux meylanais, comme l’a souligné AIMEylan, est le fruit de la discorde et d’un manque de vision.

■ Le second sujet était porté par le public nombreux dans la salle, à grand renfort d’affichettes, contestant des décisions non démocratiques qui pénalisent les meylanais :

  • la suppression du poste de gardien des Capucins
  • un projet de couverture de 4 des 6 terrains de tennis des Aiguinards.
    AIMEylan a interrogé le maire sur sa manière de (mal)mener la démocratie locale, tant sur ces deux sujets que sur l’urbanisation de Malacher Nord.
    Le maire a répondu ou fait répondre que tout était très bien ainsi !
    Le public s’est pincé pour vérifier qu’il ne rêvait pas.

An savoir plus:

http://www.monovelli.net/spip.php?article1488

Pesticides : rassemblement « coquelicots » vendredi 6/9/19 à 18 h 30 devant la mairie de Meylan.

Un enjeu citoyen, face à des décisions publiques & européennes molles. Les pesticides tueurs d’abeilles et de biodiversité sont aussi de sérieux perturbateurs endocriniens. La liste de ces derniers est longue, et ils sont tous à combattre…

A L’heure où Santé publique France alerte sur la présence de ces polluants du quotidien dans l’organisme des Français Bisphénols, phtalates, parabens, éthers de glycol, retardateurs de flamme bromés, composés perfluorés (PFC), « qui sont souvent des perturbateurs endocriniens ou des cancérigènes, avérés ou suspectés », et où malheureusement la commission européenne est beaucoup trop laxiste, c’est «  la mobilisation des citoyens, des villes et des territoires qui doit prendre le relais dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens » comme le dit la secrétaire d’Etat Brune Poirson elle même.
Les villes peuvent courageusement prendre des arrêtés municipaux pour interdire l’usage des pesticides dans certains périmètres, quitte à assumer des contentieux. Elles peuvent signer la charte d’engagement vers « Zéro pesticides dans nos villes et nos villages ». Elles peuvent aussi et surtout engager dès aujourd’hui des actions pédagogiques municipales, sur les pesticides, et les perturbateurs endocriniens. C’est ce que demandent les Verts de Meylan.

Jean Claude DEFRESNNE Président, Marc NOUVELLON, Vice Président, Marie Odile NOVELLI, Conseillère municipale écologiste de AIMeylan

 

URBANISME, DEPLACEMENTS : NE RATONS PAS LES ENQUETES PUBLIQUES

Deux pages essentielles à la vie de tous les Meylanais, sont en train de s’écrire :
l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal et celle du Plan de Déplacements Urbains. L’objet de cette publication commune aux deux associations MeyDIA – et Verts de Meylan est de voir plus clair dans les réalisations récentes et ce que devient notre ville, en faisant la part des responsabilités politiques engagées. Nous aborderons d’abord la situation globalement et politiquement, avant d’approfondir l’urbanisme puis les déplacements à Meylan.

http://www.meydia.org/index.php/articles/10-enquetes-publiques-pdu-et-plui
: